Après l'exemple d'un film français moyen ayant fait l'objet d'un remake qui lui était supérieur (La Totale vs. True Lies), voyons à présent le cas inverse, l'excellent Un Éléphant ça trompe énormément (1976) d'Yves Robert, et son remake raté, The Woman in Red (1984) de Gene Wilder :
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire