Neuvième vidéo de ma chaîne YouTube. Avec Snake Eyes (1998), Brian De Palma lançait son film par une exploration minutieuse du décor, faisant voyager sa caméra dans les coulisses et aux abords du ring au milieu de la foule. Mais friand d'artifice et de trompes-l'œil (et pour faciliter la mise en scène), le cinéaste a truqué son plan-séquence par des coupes subtilement dissimulées que voici répertoriées :
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire